Pensez-vous savoir choisir votre gouttière ?

PVC, aluminium, zinc ou cuivre, vos gouttières ont pour principale utilité de recueillir les eaux de pluie afin de les évacuer par les descentes de gouttières. Indispensable élément de votre toiture, le système d'évacuation des eaux doit donc être sélectionné avec soin et selon différents critères à prendre en compte.

Il a été lancé le 1er avril 2009 et rencontre un vrai succès depuis : plus de 100 000 offres ont été émises par les établissements financiers partenaires de l'Etat depuis 2009 et le Gouvernement vise à en distribuer 200 000 avant fin 2012 !

A prendre en compte :

- Le développement de la gouttière :
cela correspond à la largeur de la base de métal qui sert à la fabrication de la gouttière. Une gouttière de développement de 250 mm (« gouttière de 25 » dans jargon), par exemple, provient d'une feuille de 25 cm de large.

- Quel développement vous faut-il ?
Vous devez prendre en compte la surface du pan de votre toiture, soit la surface de toit desservie. Pour moins de 35 m² de surface (abris de jardins, vérandas…) il vous faudra une gouttière de développement de 166 mm (« gouttière de 16 ») et des descentes de diamètre 60 mm. Pour des garages ou maisons qui possèdent des pans de toit d'une surface de 35 à 80 m², vous choisirez un développement de 250 mm et des descentes de 80 mm de diamètre. Enfin, pour une surface de pan de toiture de plus de 80m², la gouttière choisie devra disposer d'un développement de 333 mm ou 400 mm (pour les toitures importantes comme les exploitations agricoles par exemple) et avec des descentes correspondantes de 100 et 120 mm de diamètre.

- Le boudin de gouttière :
Cette petite partie « roulée » de la gouttière va être choisie en fonction de la pluviométrie de votre région. En effet, c'est le cumul des précipitations qui va définir si le boudin sera plus ou moins important. Le standard que vous retrouverez chez la plupart des distributeurs est le boudin de 14 mm, mais si vous vous trouvez dans une région où les précipitations sont abondantes (comme à Toulouse ou dans la région Lyonnaise) ou encore en climat de montagne, vous préférerez un boudin de 18 mm qui aura pour action de rigidifier vos gouttières pour une meilleure tenue dans le temps face aux agressions extérieures.

Le matériau :

Chaque matériau possède des qualités qui lui sont propres et le choix de tel matériau plutôt qu’un autre dépendra de critères esthétiques, de votre région et de votre budget.

- Aluminium :
L’aluminium est un matériau léger et pratique. Les gouttières en alu sont esthétiques et simples à entretenir. Point positif : elles sont disponibles en une vingtaine de coloris pour une esthétique et une personnalisation maximale ! Plus d’informations ici sur la gouttière en aluminium.

- PVC :
Très économique, la gouttière en PVC est souple et légère et ne craint pas la corrosion. Elle est disponible dans un large choix de coloris et dispose d’une durée de vie de 15 ans environ.

- Zinc :
La plus utilisée, pour son caractère traditionnel, la gouttière en zinc est très résistante aux climats rigoureux. Son plus est sa durée de vie de 30 à 40 ans et son aspect recyclable.

- Acier galvanisé : D’une esthétique incomparable, les systèmes de gouttières en acier galvanisé sont connues comme les plus solides. Réalisées en acier recouvert de zinc, elles offrent une parfaite résistance à la corrosion et durent jusqu’à une quarantaine d’années.

- Cuivre :
100% recyclable, ce type de gouttière possède une durée de vie de + de 50 ans. C’est la gouttière la plus noble, mais aussi la plus coûteuse. Elle est très résistante aux climats rigoureux.

Pour vos problèmes de gouttière, recherchez un professionnel près de vous en déposant votre demande sur Best Of artisans .com